Valérian et la cité des mille planètes

Lorsque l’on sort de la séance, on se dit que la promesse visuelle est tenue : le film est graphiquement beau ! Par contre il est long, trop long…Trente minutes en trop qui auraient pu être évitée en enlevant quelques séquences inutiles.

N’ayant jamais lu la BD, je ne peux pas dire si l’histoire est conforme à l’originale. En revanche, le fait est que l’histoire est vide voire fade. Les personnages n’arrivent pas à nous emporter dans leurs aventures.

Le film manque d’humour malgré la présence du méconnaissable Alain Chabat et les séquences d’action démontrent une parfaite maîtrise des effets spéciaux. Mais elles ne suffisent pas à nous immerger dans l’histoire.

Le plus dommageable reste, selon moi, le fait que l’auteur de la BD ait signé l’ambiance visuelle du Cinquième Élément. Pas d’effet « wouah » en découvrant l’univers de Valérian puisque nous l’avons déjà vécu en regardant les histoires de Leeloo Dallas « Multipass ».

Le film manque de pep’s et d’humour, l’histoire n’est pas transcendante, il est simplement beau visuellement. En fait Luc Besson s’est offert la version 2017 du Cinquième Élément grâce aux avancées technologiques apportées par Avatar.  C’est bien fait mais malheureusement vu et revu. Les acteurs n’ont pas de charisme et on s’ennuie. Les scènes avec Rihanna sont d’ailleurs anecdotiques.

Dommage…

 

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s