Cabaret New Burlesque

p39site-779x389

Hautes en couleurs, exubérantes et délicieusement rétro, elles cultivent l’art de l’effeuillage avec humour. Ce spectacle marque leur rencontre avec le vidéaste Pierrick Sorin, créateur d’effets que ne renierait pas Méliès.

Soirée osée pour parenthèse théâtrale atypique. Rangez vos préjugés : voici l’occasion de voir le corps dévêtu sublimé par l’humour. Chaque numéro est un tableau, une œuvre, une réussite esthétique complète. Les artistes mettent leur talent phénoménal au service d’un jeu, d’une action en soi toute bête : se déshabiller. Et, projecteurs ! Nos demoiselles ne se contentent pas d’exceller dans l’art du strip-tease, elles en réhaussent le pouvoir comique. (source l’avant seine)

Après une initiation au Burlesque par le film « Tournée » en 2010, j’ai eu hier soir mon initiation au New Burlesque en allant voir ce spectacle. Le strip-tease est le thème principal de ce spectacle, accompagné d’une playlist musicale agréable et de quelques touches d’humour.

J’ai mis un peu de temps à me laisser emporter par le spectacle, j’ai eu du mal à trouver ce que je devais en penser : sexy ? sensuel ? drôle ? les trois ? Mon interrogation est omniprésente jusqu’à ce que le stripteaseur (Roky Roulette) vienne faire un numéro extrêmement drôle, aux antipodes du striptease sexy que l’on peut voir ailleurs.

La maîtresse de cérémonie Kitten on the Keys alterne entre présentation humoristique dans un franglais souvent incompréhensible et chants accompagnée par son clavier. Elle a une très jolie voix lorsqu’elle chante mais qui vous scie les tympans lorsqu’elle présente…doux paradoxe…

De toutes les autres artistes présentes sur scène, c’est Mimi Le Meaux la plus connue car on l’a vue dans le film « Tournée ». Elles ont toutes leur style et j’avoue ne pas avoir été enchanté par toutes, seules certaines ont réussi à capter mon attention par leur attitude, physique et/ou numéro. Il y en a pour tous les goûts, de la très enrobée à la simplement ronde mais aucune bimbo rachitique à gros seins, c’est le principe. Fans de Nabilla, passez votre chemin !

Certains numéros m’ont vraiment plu, d’autres m’ont laissé perplexe mais ce qu’il ressort de ce spectacle est que je ne sais pas sur quel pied danser quant au but de ce show… Faire un spectacle sexy avec des femmes plus ou moins enrobées qui nous ferait oublier l’abondance de capitons ? Faire une critique des spectacles de striptease par des bimbos siliconées ?

Je ne sais pas ! Au final, je suis passé par plein de sentiments : j’ai aimé, j’ai ri, je n’ai pas aimé et je me suis ennuyé, tout ça en une heure trente, que d’émotions ! Peut-être que le Burlesque m’aurait plus plu (pas facile à dire hein ?) que le New Burlesque.

Allez quand même les voir, c’est loin d’être nul et surtout, Gloire aux capitons !

cabaret_new_burlesque1

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s