La Foire Gastronomique de Dijon 2013

image

Ça faisait un bail que je n’y étais pas allé, dans mes souvenirs c’était les toujours les mêmes stands aux mêmes places baignant dans une odeur de gras… 2013 l’année du renouveau ?

Impossible déjà de garder son ticket d’entrée en souvenir, les vigiles du contrôle à l’entrée le kidnappent sans ménagement.

Je suis entré dans la section des vendeurs de mobilier, que dis-je vendeurs, il faut plutôt parler de rapaces prêts à fondre sur une proie vulnérable de préférence… Une fois soigneusement évités, je me dirige ensuite au premier niveau. Jusque là, rien n’a changé.

Les bonimenteurs des produits cosmétiques sont là avec leurs produits miraculeux, ceux qui fonctionnent parfaitement lors de la démonstration mais qui ne feront jamais le travail escompté de retour à la maison. Toujours la même chose…

L’étage suivant contient les autres bonimenteurs, ceux qui vendent les balais magiques, les ustensiles de nettoyage de vitres et autres boomerangs d’intérieur. Les vendeurs de bains à remous et de manteaux en cuir sont toujours là eux aussi.

Me revoilà au rez-de-chaussée, j’atteins le GRAS-le, les restaurants tournent à plein régime, balançant le gras dans l’atmosphère du hall principal. Qui dit foire gastronomique dit bouffe, je déjeune donc sur un stand de ravioles du Vercors dont l’adresse officielle est proche de Thionville… Cherchez l’erreur !

Néanmoins le repas fut bon et copieux, je suis imbibé de ce gras qui flotte dans le hall. J’entre dans le pavillon de l’Afrique du Sud, hôte d’honneur de la foire.

Plus les années passent, plus la taille du pavillon diminue, crise oblige je pense. Avant dans ce pavillon on découvrait des choses sur l’hôte d’honneur, maintenant on y trouve que des vendeurs… Business is business.

J’ai terminé mon tour de la foire GRAStronomique, j’ai l’impression d’être parti de Dijon hier tellement elle ressemble à celle de mes années jeunesse.

La foire mériterait un petit coup de jeune afin de dynamiser tout ça. Il n’y avait pas grand monde et je pense savoir pourquoi : rien n’a changé, rien de nouveau.

Le classique tour de fête foraine ensuite et j’ai respecté la tradition sauf que cette année, je n’ai pas eu froid.

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s