Initiation à une nouvelle activité hivernale

Les vacances dans une station de sports d’hiver peuvent être l’occasion de s’initier à de nouvelles activités enneigées. Le panel de choix est vaste : snowboard, ski de fond, télémark, snowscoot, yooner, balade en traîneau…

Pour moi ce ne fut pas l’une de ces activités mais une tant redoutée par beaucoup d’automobilistes : le chaînage des roues !

Avant de partir, on m’avait dit de m’entraîner sur mon parking, au sec, afin d’éviter bien des déconvenues le jour où je devrai mettre les chaînes sur les roues pour pouvoir accéder à la station. Bien entendu, je ne me suis pas entraîné, je me suis contenté de regarder s’il y avait bien tout dans la boîte des chaînes achetées il y a maintenant deux ans et qui n’ont jamais servi.

Alors que j’entame l’ascension de la montage pour rejoindre la station, je vois que les bas côtés sont bien enneigés, la route est dégagée…j’espère que ce sera ainsi jusqu’en haut ! Malheureusement, à deux kilomètres de l’arrivée, c’est le drame !

La route est pleine de neige, si c’était ainsi à Paris, on serait bloqués des heures durant. Je surveille si les forces de l’ordre obligent à chaîner, ce n’est pas le cas… Je continue donc sans chaînes, je monte doucement mais sûrement et me voilà à bon port. Je n’ai pas eu besoin de procéder au montage des chaînes, activité tant redoutée par sa mauvaise publicité par les gens « d’en bas ».

Durant la semaine, la météo décide de pimenter mon retour; Il neige sans arrêt et c’est maintenant 30 à 40 cms de neige qui recouvrent ma voiture. Impossible de la sortir de la place sans chaînes et ça va être très compliqué de descendre de la station sur la route maculée de neige.

Alors que le brouillard m’empêche de skier une matinée, je décide de m’y mettre !

Avant tout j’ai du « pelleter » dur pour dégager la voiture et rendre mes roues et mon coffre accessibles. Vient ensuite le moment fatidique : le montage des chaînes tant redouté !

La notice, les gants, mon pantalon de ski pour pouvoir me mettre à genoux tranquillement et c’est parti ! Je démêle la première chaîne, je la passe derrière la roue, j’attache le bout jaune avec le bleu, je passe un maillon dans le crochet devant, je bascule la chaîne vers l’arrière de la roue, je passe la longue chaîne dans le goupillon, j’accroche un ressort, puis l’autre ! Tada ! C’est fait !

Cinq minutes m’auront suffit pour fixer une chaîne, idem pour la deuxième ! Finalement ce n’était pas difficile, ça ne servait à rien de stresser ! Un petit tour dans la rue, je me gare, je retends les chaînes et c’est bon, je suis prêt à partir.

Je crois que j’ai acheté le bon modèle car ensuite j’ai aidé un monsieur avec ses chaînes « 1er prix » sur la même voiture que moi et ce fut bien plus compliqué. Comme quoi des fois, il vaut mieux acheter de la qualité.

Pour le démontage, ce fut encore plus rapide, une fois la voiture bien positionnée, il me fallut moins de deux minutes par chaîne.

Finalement, j’ai mis bien plus de temps chaque matin à attacher mes chaussures de ski qu’à mettre les chaînes sur la voiture !

Au fait, la marque c’est « X Matic » et c’est vraiment bien !

X Matic

X Matic

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s