Le mois des hypocrites

2013 est là et pour cette année aussi c’est le même manège qui reprend en janvier : les voeux pour la nouvelle année.

Alors généralement, les gens qu’on apprécie (à moins d’un oubli pour une raison quelconque) ont reçu un sms, un mms, un mail, un appel ou même une carte virtuelle de notre part pour qu’ils soient bien au fait qu’on leur souhaite le meilleur pour la nouvelle année.

Les autres, généralement, on n’y accorde que peu d’importance. Bien entendu on n’ira pas jusqu’à leur souhaiter le pire, ce serait déplacé et fort mal vu par les observateurs. Malgré cela, il faut passer par la case « hypocrite », sans encaisser 20 000 et balancer à des gens qu’on leur souhaite le meilleur et patati et patata…

Tout le monde est obligé à un moment de sa vie du mois de Janvier de se plier à cette pratique conventionnelle mais qui manque un peu en sincérité. Même celui qui écrit ce blog, généralement plutôt franc du collier, passe par cette phase hypocrite.

Les coutumes et la bienséance nous imposent cette « épreuve » mais ce n’est pas pour autant que c’est une bonne chose, je pense que nous préférerions tous recevoir des voeux sincères en nombre limité plutôt que des voeux sans saveur.

Mais si on fait ça se pose le problème du « premier qui dit ». En effet, admettons que j’apprécie quelqu’un (ça arrive souvent qu’on ne le croit) et que je me décide, lors de notre première entrevue de janvier, à lui souhaiter tous mes voeux de bonheur & co pour la nouvelle année. La personne en face peut se retrouver dans une situation bien inconfortable. Si elle ne m’apprécie pas plus que ça (ou qu’elle ne m’aime pas – ça arrive aussi) alors elle ne me répondra pas, risquant de me blesser et briser la magnifique (et visiblement inexistante) relation qu’il y a entre nous.

Si la personne m’apprécie alors tout va bien et notre lien sera encore plus soudé qu’avant et nous pourrons partir main dans la main, gambader en riant dans une vaste prairie sous un ciel bleu et le soleil radieux…

Finalement, ce mois des hypocrites permet d’éviter que naissent d’éventuels conflits et permet de « lisser » les relations que nous avons dans la vie de tous les jours. Il a de beaux jours devant lui et quant à moi, je vais m’entraîner à faire croire que je pense vraiment ce que je dis…

 

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s