Cali – Oh ! Tiger Mountains – Cascadeur au Festival Chorus 2012

Pour la première fois depuis que je suis en région parisienne, je participe au Festival Chorus des Hauts de Seine. Pour cette édition 2012, j’ai choisi d’aller voir Cali. Je l’ai vu maintes et maintes fois et j’ai envie d’éprouver à nouveau la sensation des concerts précédents. Cependant un petit bémol, ça ne pourra pas être aussi « explosif » que les fois précédentes puisque l’artiste la joue en acoustique pour sa nouvelle tournée.

Avant de voir Cali, j’ai droit à deux « premières parties. D’abord ce sera « Oh! Tiger Mountains » puis on enchaînera sur « Cascadeur ». J’avoue que pour le deuxième je suis un peu sur la réserve car ce que j’ai déjà entendu ne me motive pas.

>> Oh! Tiger Mountains <<

Ils sont deux, ils ont une guitare, une batterie électronique et d’autres instruments à percussions. Ce que j’ai entendu furtivement sur internet ne m’a pas déplu, voyons ce que ça donne en vrai !  Le premier morceau est mou, trop mou à mon goût, je m’ennuie, c’est long…j’ai peur pour la suite. Quelques blagues plus tard je commence à apprécier, forcément les chansons prennent du rythme et je m’y retrouve plus. Finalement les deux dernières chansons m’ont bien plu (celles entendues sur internet) et j’ai apprécié ce court moment même si ce n’était pas la meilleure « première partie de ma vie ».

Un petit extrait pour vous faire une idée :

>> Cascadeur <<

Comme je l’ai dit précédemment, c’est le concert pour lequel « j’angoisse un peu ». Ce n’est pas mon genre musical et de ce que j’ai vu c’est un peu spécial. Un genre de musique électro avec un « chanteur » au piano, accompagné d’un quatuor féminin avec flûte, violon, alto et violoncelle. Il arrive sur scène avec sa combinaison verte, ses chaussures jaunes fluo et un casque de pilote de chasse, visière baissée…ça commence bien…

Un casque…il se prend pour Daft Punk en fait ? Je ne sais pas mais j’aurais bien aimé un casque moi aussi, ça aurait atténué ma souffrance musicale. Je peux largement concevoir que des gens apprécient ce genre musical mais je vis un vrai calvaire. De plus le quatuor est inaudible, aucune plus-value à ce que ces quatre jeunes femmes soient là. Le changement de costume est étrange aussi, ainsi il est passé de son casque de pilote de chasse à un masque de catcheur. On dirait que son show est calibré et quand je regarde aujourd’hui son clip sur youtube je n’y vois pas de différence.

La dernière chanson, je revis, j’attends, elle est finie, je respire…les lumières se rallument, il  part et…il revient, colportant la bonne nouvelle ! Quelle nouvelle, il a le droit d’en faire une de plus…VDM ! J’aurais préféré que ces minutes supplémentaires soient allouées à « Cali » ou « Oh ! Tiger Mountains ».

Faites vous une idée avec ce titre interprété hier soir :

>> Cali <<

Plus de cinq ans maintenant que j’ai mis ma « passion » pour les concerts de Cali entre parenthèses. Je l’ai lâché au moment de la sortie de « 1000 coeurs debout » car j’ai trouvé ses nouveaux titres trop engagés à mon goût, je ne m’y retrouvais plus dans ses textes.

Vu le tarif modéré de ce festival, je me dis que c’est le bon plan pour voir si ça me botte toujours. Le concert est seulement avec un pianiste,  Steve Nieve qui est très bon  d’ailleurs. Pour avoir déjà vu Cali dans un tel contexte, c’était vraiment pas mal (il y avait les cuivres en plus).

Le voilà qui entre sur scène, il attaque avec une chanson molle, que je n’aime pas, mais ça rend plutôt bien avec le pianiste. On a toujours l’impression que ce chanteur est « possédé » lorsqu’il est sur scène, ça n’a pas changé, j’apprécie. Il enchaîne ensuite avec les chansons connues, celles des deux premiers albums. Le public se lève, danse et chante ! Enfin l’ambiance que j’aime !

Après ce bon moment des premiers albums, il retombe dans les méandres des chansons engagées et mollassonnes, la face de Cali que je n’aime vraiment pas. Je patiente tranquillement (merci d’avoir mis des chaises) jusqu’aux chansons que j’aime, je me lève (je ne bouscule personne) et me revoilà « emporté » par les notes du pianiste et les paroles de Cali, j’adore !

Un petit tour dans la foule pour Cali et c’est le rappel, il revient avec Monsieur le pianiste, je dis Monsieur car il est vraiment très bon. Ils reprennent en duo la chanson de Lana Del Rey : Vidéo Games. C’est un vrai délice, le public en redemande, moi aussi ! J’ai l’impression qu’il a envie de donner plus mais que l’organisation le freine, dommage !

Je suis mitigé pour Cali, il y eu du bon et du moins bon et je ne retiendrai que le bon !

Merci à Chorus pour cette soirée, pour ce cadre magnifique que fut le chapiteau Magic Mirror au milieu de l’esplanade de La Défense ! J’y reviendrai !

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s