« Miam Miam »

Miam Miam. Ouvrez la porte d’un restaurant, tout est là.
Le serveur le servi.
Le mangeur le mangé.
Le cru le cuit.
Le vivant le mort.
Et puis les hasards, les hasards des rencontres, des gens qui entrent, qui sortent, qui s’entrechoquent. Le hasard : le sel de la vie.

Luigi (Edouard Baer) et sa troupe de comédiens ( Atmen Kelif, Philippe Duquesne, Léa Drucker…) se voient contraints par la crise (la fameuse !) de transformer en quelques heures une salle de théâtre en déshérence, en restaurant à la mode.

Un restaurant ! Le cœur du cyclone ! Là où se posent les questions les plus essentielles de notre époque.
Pourquoi est-ce que “les vaches qu’on aime, on les mange quand même” ? Peut on manger du porc avec n’importe qui ? Pourquoi cette fille à la table à coté est elle plus jolie que moi ? Combien de temps vais je encore attendre ? Qui dira la solitude de l’homme sans portefeuille devant l’addition salée ?
Entrez dans les coulisses d’un restaurant, là où rien ne se perd, tout se mastique ! Une histoire où on espère le client, le beurre et l’argent du beurre !
Acteurs, spectateurs, plats en sauce, clients, piliers de bars… Une population bigarrée se presse, se croise, se bouscule dans ce restaurant théâtre où l’enthousiasme renait.

MIAM MIAM. Le dernier restaurant avant la fin du monde.
MIAM MIAM. La faim c’est comme la colère, il faut la garder intacte.

Après avoir descendu dans le froid les Champs-Elysées illuminés pour Noël, je découvre le théâtre Marigny.
La pièce du jour est le fruit d’une invitation de dernière minute pour cause de désistement. Étant friand de théâtre, je me retrouve assis dans la salle alors que je ne sais pas exactement ce que je vais voir.

Je sais simplement qu’Edouard Baer joue dans ce spectacle créé par ses soins entouré de Léa Drucker, Philippe Duquesne, Atmen Kélif et d’autres. Les blagues et les vannes fusent, plein de moments drôles et malgré un grand nombre de comédiens il n’y a pas de lourdeur.

Un moment de creux au milieu de la pièce et des fois je me demande dans quel trip part Mr Baer mais au final j’ai passé un bon moment et j’ai bien ri. Il y a de bonnes répliques, il y en a même tellement que j’ai du mal à me les remémorer. Je m’attendais à un truc un peu plus tordu mais là c’est pas trop tordu, juste comme il faut !

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s