Berry à l’Olympia

18 rue Caumartin, je suis, comme d’habitude, en avance. Je me présente devant l’entrée des artistes de l’Olympia et ce n’est ni le fait de la "nouvelle star" ni celui de la "star’ac". C’est grâce à mon opérateur de téléphonie mobile que je peux accéder à la salle mythique par ce biais, heureux gagnant d’un concours je fais partie d’une douzaine de VIP "du jour".

Suivants une demoiselle de l’organisation, nous parcourons les escaliers et couloirs ordinairement réservés aux personnes du spectacle. Quand on y pense, c’est grisant de se savoir ici…au bout d’un couloir un petit hall décoré qui se trouve au milieu de toutes les loges, la première loge sous mes yeux est celle marquée "Berry".

On entend les notes de musique au loin, les répétitions sont commencées depuis longtemps d’après un planning affiché sur une porte. La demoiselle nous demande de nous suivre et nous arrivons dans la salle par une porte que l’on a habituellement pas le droit de franchir. La salle est vide, Berry est sur scène, en pleine interprétation avec ses musiciens et techniciens.

Assis face à la scène, je regarde alors tout ce qu’il s’y passe, les techniciens qui s’y affairent, celui qui est pendu dans le vide après les rampes de lumières, les musiciens en pleine activité et Berry qui interprète sa chanson pendant que l’ingénieur du son règle tout ça.
C’est parti pour une heure trente d’écoute privilégiée.

Une fois ses balances terminées, nous retrouvons Berry dans le petit hall des loges. La pauvre a l’air tout aussi troublée que nous dans cette situation. Mine de rien on a l’impression qu’elle est timide. Nous voilà bien entre timides Clin d'oeil. Je récupère les places gagnées pour assister au concert du soir auprès de notre guide et me voilà à faire la queue pour avoir une dédicace de Berry. N’ayant pas le CD (car téléchargé sur neuf music légalement) je lui tends donc ma place afin qu’elle y écrive un petit mot (doux).

Tout content de cette dédicace et d’une discussion furtive avec elle, nous devons quitter l’Olympia, notre présence semble devenue indésirable dorénavant…adieu doux statut de VIP…

Presque 20h et me revoilà à l’Olympia, le contrôle des billets effectué me voilà dans le magnifique hall d’accueil, tout clinquant et brillant de toutes ses lumières. Mon opérateur de téléphonie ne s’est pas moqué de nous, nous sommes au douzième rang, un peu sur le côté mais la vue y est nickelle…contrairement à la pauvre personne qui est derrière moi tant je suis grand et imposant Rire

La première première partie c’est Benoît Doremus, chanteur guitariste dont les chansons sont agréables sauf une pour laquelle je trouvais que les paroles et la musique étaient décalés…La seconde première partie c’est Guillaume Cantillon, chanteur de Kaolin qui s’en débrouille très bien en solo, deux chansons que je connaissais et d’autres bien sympas, comme j’aime critiquer je dirais que les premières duraient un poil trop longtemps. En tout cas, voilà de bonnes premières parties qu’il fait bon d’écouter !

Revoilà Berry sur scène, comme j’apprécie bien son album il faut avouer que je suis un peu parti pris. Son interprétation est conforme à ce que j’attendais de sa part…belle et agréable. Elle a fait un duo avec Daniel Darc, je ne suis pas fan de ce monsieur et ne remets en question ni sa carrière ni son style mais là j’avais plus l’impression de voir un pilier de bar qui tentait de baragouinner quelques paroles qu’un chanteur venu partager un bon moment avec un artiste.

Elle a aussi invité son guitariste qui l’accompagnait à ses débuts et un ami à elle qui a mis son grain de sel sur la chanson dont je mets une vidéo en bas de ce billet. D’ailleurs j’aime beaucoup ce duo, d’autant plus qu’il s’agit là de ma chanson préférée Clin d'oeil A noter aussi la présence de trois violonistes et un violoncelliste pour l’accompagner sur quelques chansons, il faut avouer que la présence de cordes donne une autre dimension à ces chansons.

J’ai vécu une après-midi et une soirée agréables, je conseille à ceux qui aime le style "Berry" d’aller la voir en concert, ça vaut le coup d’oeil et d’oreille. Ajoutez à celà un charme naturel et un sourire qui embellissent grandement chaque chanson.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s