La Gare – Paris

 
 
 
Hier soir j’ai découvert un nouveau lieu des soirées parisiennes : « La Gare ».
Ok le nom fait un peu « France d’en bas » comme dirait l’autre mais ce lieu se trouve à Paris 16 non loin de la rue de Passy, arrondissement chic de la capitale.
 
Pour profiter de ce restaurant, j’ai pris mon courage à deux mains, direction Paris en voiture…attention les yeux. Facile d’aller là bas, pas besoin de passer par la grande place de la Porte Maillot ni par la place de l’Etoile.
 
Je dois en revanche passer par le Bois de Boulogne, connu pour ses longues allées très agréables pour les balades dominicales et reconnu par bon nombre de vils pervers désirant de s’adonner à une expérience charnelle avec « un prostituée ». Je dis "un" parce que la rumeur dit que ce sont des hommes travestis qui vendent leurs charmes.
 
Ceci dit, le ballet des véhicules et des personnes se rendant au « drive » du sexe rémunéré est quelque chose à voir. Cette avenue du bois est aussi fréquentée que les Champs Elysées mais pour un « lèche vitrine » bien différent.
 
A l’heure à laquelle je passe dans le bois, le commerce du soir n’est pas encore ouvert alors pas le moindre soucis ni embouteillage pour traverser le bois et me voilà déjà à Paris. Le Paris chic qui m’accueille, je m’excuse d’ailleurs auprès des habitants de n’avoir qu’une Clio. J’arrive vite au niveau du restaurant et trouve une place facilement à proximité.
 
Le restaurant est vraiment joli, un cadre très agréable, un bâtiment sympa (une ancienne gare) et bien décoré. Je passe sur les activités proposées par ma boîte pour nous divertir avant le repas, ceci n’étant pas à mon goût et hors contexte mes propos ne seraient pas forcément adaptés.
 
Le repas, servi par une horde de serveurs, est composé d’une terrine de foie de canard avec confiture de figues, des noix de St Jacques avec purée aux olives puis un crumble aux fruits avec un p’tit pot de fromage blanc fouetté.
 
Pour la terrine il fallait tomber sur la bonne part, j’ai eu de la chance, d’autres étaient largement moins bonnes. Je passe sur la « pelouse » servie avec en guise de salade. Les noix de St Jacques, servies en brochettes, n’étaient pas cuites, enfin si, seulement celles aux extrémités, la purée en revanche était plutôt bonne. Pour le dessert le crumble était bon mais le fromage blanc l’accompagnant était fade, il aurait été fort meilleur qu’il soit sucré.
 
Je pense que c’est un endroit sympa pour boire un verre mais pour diner je ne trouve pas cela transcendant. Peut-être faudrait-il tenter alors que nous ne sommes pas en soirée privée afin de goûter à autre chose.
 
PS : la musique c’est une dédicace au DJ qui a ouvert le bal avec les plus grands hits dance des années 90.
 
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s