Rose au Café de la Danse

C’est avec une joie non dissimulée, enfin si elle l’est un peu parce que mon visage ne reflète pas très bien mes émotions, que je me rends au Café de la Danse pour la deuxième fois de ma vie. La dernière fois cette salle m’a laissé un très bon souvenir…le concert de KT Tunstall alors qu’elle venait à peine d’être connue en France (cf les entrailles de mon blog).
 
J’arrive dans le passage Louis Philippe près de la place de la Bastille (où j’ai d’ailleurs croisé Ramzy de "Eric & Ramzy", grand, maigrichon et mal rasé…), les gens entrent déjà, je collecte quelques flyers en passant et je m’engouffre dans la pénombre du petit hall d’entrée.
La salle est à moitié remplie (ou à moitié vide quand on est pessimiste), je pars en quête d’une place libre, en voilà une, je m’assure auprès de mes futurs voisins que celle-ci est libre et je m’installe. Installation, enlevage de pull pour pas avoir trop chaud, je suis paré…
 
Un concert en solo, vous connaissez ? Moi oui…L’attente est longue, très longue, personne avec qui parler…Je me contenterai donc de repérer dans la foule une hypothétique future conquête qui prendrait (bien évidemment) l’initiative de venir me parler .
Vivement la première partie, j’ai l’impression que tout le monde a vu que ce soir je n’avais pas d’amis. La salle est enfin pleine (désolé plus rien pour les pessimistes), je dirais 400 privilégiés qui ont connu Rose suffisamment tôt pour avoir une place. La lumière baisse lentement pour laisser apparaître un jeune homme et sa guitare, c’est Bensé (pas sûr de l’orthographe). C’est sympa, il y a des chansons plus sympas que d’autre mais dans l’ensemble je ne suis pas déçu par sa musique. Il a joué un paquet de morceaux et cède enfin sa place à celle que l’on est venu voir.
 
Enfin elle apparaît, elle est ravissante…quelques petits mots pour nous dire qu’il s’agit de sa première scène à Paris et elle commence.
Sa voix est terrible, elle est "péchue" et nous régale les oreilles et les yeux. Les morceaux de son albums entrecoupés d’anecdotes et attitides rigolotes, un duo sur une chanson magnifique de Bensé et une reprise de Janis Joplin (je crois). 1H30 durant laquelle j’en ai pris plein les mirettes. Je sors le sourire aux lèvres et je fredonne ses chansons tout le  long du voyage retour.
 
A chaque fois que je vais dans cette salle, j’en ressors sourire aux lévres, mais c’est surtout du à l’artiste que je vais voir et la proximité que crée cette petite salle, un concert très intimiste au final.
 
Merci Rose, à bientôt au prochain concert.
 

PS : peut-être une vidéo bientôt, j’voudrais pas subir une histoire de droits d’auteur.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Rose au Café de la Danse

  1. .уιуι dit :

     
     kikOO vOisin
     le prOchain,je serais là !!!
     zibOuxxxx
     (-_-)
     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s