J’ai testé Villages Nature Paris

Pour février, pas de vacances à la montagne ! Nous avons opté pour un séjour à Villages Nature Paris. Mais Quèsaco ?

Nature et Paris sont des termes que bien peu de personnes marient habituellement. Paris doit se résoudre à n’être qu’une métropole polluée et grise que les autochtones fuient à la moindre RTT autorisant un weekend prolongé.

En congés, nous avons donc fui à seulement 32km de Paris (dixit la brochure, je n’ai pas vérifié le compteur). Juste à côté de Disneyland Paris, le groupe Pierre & Vacances s’est associé à Disney pour bâtir un complexe à la « Center Parcs ». Point de plagiat puisque Center Parcs fait partie du groupe Pierre & Vacances.

Adeptes du Center Parcs Bois aux Daims, nous étions impatients de tester l’union du monde merveilleux de Mickey avec la détente et le calme de Center Parcs.

Le parc

Facile d’accès, il suffit de prendre la sortie Parcs Disney sur l’A4 mais d’aller ensuite à l’opposé des parcs. Vous arriverez alors sur la grande entrée avec les guichets auprès desquels vous récupérerez la(les) clé(s) de votre cottage ou appartement.

Le parc est assez étendu mais les distances à pieds sont convenables. Nous n’avons pas loué de vélos puisque nous étions sur place lorsque la neige a fait son apparition en quantité sur la région parisienne.

Contrairement à Center Parcs, on trouve des appartements. Des immeubles aux couleurs pâlichonnes s’étendent tout au long de la promenade du lac. C’est le cœur du parc, c’est là qu’on y trouve les commerces et activités (restaurants, bowling, boutiques…). Je ne suis pas fan du style de ces immeubles, je les trouve tristes et ils font massifs.

C’est encore assez dépouillé, la végétation n’est pas encore à son apogée. La signalisation n’est pas non plus fournie, accrochez vous pour trouver la bonne allée et vous repérer. Il vous faudra encore plus de courage la nuit, les éclairages étant disposés avec parcimonie. Imaginez un trajet de nuit et sur neige et/ou verglas…épique…

Cet endroit est tout jeune (moins de six mois), il n’est pas terminé et n’est pas mature. Avec le temps je pense qu’il sera plus agréable de s’y détendre.

L’hébergement

Nous étions cinq adultes, nous avons opté pour un cottage pour six personnes. Il y a trois niveaux d’hébergements : Comfort, Premium et VIP. C’est à cette dernière catégorie qu’appartenait notre cottage.

La décoration était vraiment soignée et on s’y sentait bien dès les premiers instants. Au rez de chaussée, nous avions le salon avec terrasse, une cuisine, un WC et une chambre pour deux personnes. A l’étage, une chambre avec un lit king size et sa salle de bain avec baignoire à remous et douche massante, une chambre pour deux personnes et une seconde salle de bain avec toilettes.

Le cottage était suffisamment grand pour ne pas nous sentir empilés les uns sur les autres. Nous étions au calme et nous avons pu profiter tranquillement. Il a fait bon y vivre toute cette semaine même si nous avons rencontrés quelques aléas assez désagréables.

Un soir, le système d’ouverture de porte était HS, impossible d’entrer dans le cottage. La clé est un bracelet type NFC a passer devant un capteur sur le mur. Le capteur était en rade (plus alimenté) donc la porte ne s’ouvrait pas. Il neigeait très fort, il faisait froid et nous avons dû appeler la maintenance pour qu’on nous envoie quelqu’un.

Bilan : un membre de la sécurité nous a ouvert et il a vu qu’un fusible avait disjoncté (capteur entrée, frigo, micro-ondes et TV raccordés dessus). Nous avons remis en service et j’ai récupéré les clés physiques du cottage pour ne pas revivre cette expérience.

Ce même fusible a sauté trois fois durant notre séjour, celui des lumières de l’étage par deux fois. La porte d’entrée ne fermait pas bien. En moins de six mois, cela fait beaucoup de choses qui ne vont pas, que se passera-t-il dans cinq ou dix ans ?

Les activités

Les conditions météorologiques ont eu une certaine incidence sur les activités possibles. Ainsi notre journée à Disneyland a dû être reportée du fait d’un manteau neigeux conséquent. Nous nous sommes alors repliés sur une partie de bowling : 50 minutes pour 32€, peu importe le nombre de joueurs. Le bowling et ses équipements sont récents, il est joli et nous avons eu la chance d’y être en heures creuses.

Nous avons fait une partie et demi avant que l’écran ne nous indique de nous diriger vers l’accueil. Une façon pratique et maline de réguler le flot de vacanciers qui veulent jouer. Frustrant pour ceux qui sont en pleine partie, il faut avouer que c’est un bon moyen de contrôler le temps de jeu et garantir le respect des horaires.

L’autre activité principale était l’Aqualagon : un espace aquatique chauffé (mais pas trop…Brrrr…) avec piscines intérieures, extérieures et pas moins de sept toboggans qui raviront petits et grands.

Les adultes que nous étions furent ravis de descendre à toute vitesse les pentes sinueuses de ces tubes géants, parfois sur des bouées en duo ou solo, parfois sans. Frissons et rires assurés pour notre petit groupe. Le rocket est à faire au moins une fois pour voir ce que ça fait et le lifter est réservé aux petits gabarits pour plus de plaisir. Ils sont tous à essayer au moins une fois.

Point de rivière sauvage qui risqueraient de vous faire perdre vos dents au détour d’un virage mal négocié, seulement un petit parcours à fort courant qui vous fera avancer sans forcer.

Nous avons trouvé que la température de l’air dans l’Aqualagon n’était pas toujours suffisante et que nous avions régulièrement froid lors de nos déplacements, c’est dommage.

Bilan

Nous avons passé un séjour agréable à Villages Nature Paris. Les quelques couacs de notre cottage et les conditions météorologiques ont eu cependant quelques impacts sur notre ressenti. Ce lieu est encore jeune, il faut qu’il prenne de la maturité tant dans la logistique quand dans son paysage.

Encore dépouillé, il ne semble pas finalisé. La signalisation et les éclairages sont trop peu nombreux et la neige fut un lourd moment à gérer pour le personnel. Ce parc manque de magie, les couleurs des immeubles sont trop ternes pour nous en mettre plein la vue. Peut-être était-ce dû au ciel grisâtre mais je n’ai pas été happé comme je le fus au Bois au Daims.

Pour ceux qui souhaitent marier Disneyland et séjour de vacances, je pense qu’il s’agit d’un bon plan comparé aux tarifs pratiqués dans les hôtels Disney. C’est aussi un bon compromis pour les habitants de la région parisienne, la nature et la détente aux portes de la Capitale.

Si j’y retournerai ? A méditer…

Plus d’informations ici https://www.centerparcs.fr/fr-fr/france/fp_VN_vacances-domaine-villages-nature-paris

Publicités
Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

J’ai testé le Tile Sport

Qu’est-ce que le Tile Sport ?

Il s’agit d’un dispositif connecté permettant de retrouver vos objets égarés. De petite taille, vous pouvez l’accrocher à vos clés, le glisser dans votre sac ou votre portefeuille, le laisser dans une voiture, etc.

Grâce à l’application, on nous promet de retrouver plus facilement les choses auxquelles le Tile est accroché grâce à l’application.

Comment ça marche ?

Le Tile est connecté grâce au Bluetooth. Le modèle Tile Sport en ma possession a une portée de 60 mètres environ. Au delà, il ne peut pas être détecté par votre smartphone. Pas de connexion 3G/4G dans le Tile Sport, ce qui réduit fortement le champ des possibles au delà des 60 mètres de portée. Tile annonce que grâce à son réseau d’utilisateurs vous pourrez être alerté si votre objet est dans le rayon d’action d’un autre utilisateur Tile. Je demande à voir…

Si vous vous situez dans le rayon des 60 mètres, l’application vous indiquera si vous êtes proche ou non de votre Tile. Sachez que vous pouvez faire sonner le Tile afin de le repérer plus facilement. L’inverse est aussi possible pour retrouver votre téléphone égaré. Attention, tout ceci suppose bien évidemment que le bluetooth est activé sur votre téléphone et que vous êtes à portée du Tile.

Tile annonce que si votre téléphone et votre Tile sont connectés via le bluetooth et que la connexion entre les appareils se coupe alors l’application enregistrera la position géographique au moment de la coupure. Ainsi pour retrouver votre objet bien aimé, vous n’aurez qu’à vous rendre à cet endroit et commencer vos recherches avec l’aide de l’application.

Alors ? C’est bien ?

Sur le principe, ça a l’air pas mal. J’aimerais simplement pouvoir faire le test de l’objet retrouvé par un autre utilisateur alors qu’il passe près de mon Tile perdu. Quand je vois le temps que met mon téléphone pour se connecter à mon Tile alors que tous les deux sont éloignés de quelques mètres, j’ai des doutes quant à ce qu’un passant puisse détecter mon objet. Cependant, j’attends de voir ce que ça donnera.

Quid de ma batterie de smartphone si mon application passe son temps à scanner les objets bluetooth des environs ? 🤔

Je regrette qu’il n’y ai pas une fonctionnalité d’alerte si l’objet s’éloigne de moi. Par exemple, je suis dans le TGV et ma valise est dans le bloc au bout du wagon. J’aimerais être alerté si elle bouge ou s’éloigne de moi. Cette possibilité serait le top du top à mes yeux.

Parlons maintenant du sujet qui fâche, la durée de vie du produit. Le point non négligeable est le suivant : on ne peut pas changer la pile du Tile. C’est incroyable ! Tile annonce fièrement que son produit à une autonomie d’un an environ et ensuite il faudra le jeter au rebut, ça me laisse sur le cul… Quasiment 40€ pour un objet que je serai obligé de jeter dans un an. Sérieusement ?

Tile a pensé à tout, au bout d’un an vous pourrez en…acheter un nouveau mais moins cher en rendant le votre. Quelle bonté ! Les mecs sont balaises, ils ont créé un objet qui sera obsolète dans un an, pour continuer d’user de ce service vous remettrez la main à la poche (avec réduction) et rendrez votre ancien Tile. Les grands gagnants sont les créateurs : ils vendent, un an après ils vendent à nouveau, recyclent votre ancien Tile pour sans doute le remettre sur le marché de l’occasion.

L’idée était bonne mais le principe me déplaît fortement, d’autant plus que sans la fonction d’alerte éloignement, je trouve qu’il manque le petit plus qui permettrait de m’attacher à ce Tile.

Cet objet me laisse un goût d’inachevé et limite d’arnaque alors que l’idée de base était plutôt bonne.

Plus d’informations 

Leur site : www.thetileapp.com

Vous trouverez des Tile un peu partout sur les sites de e-commerce et même dans des magasins physiques. 
Article (malheureusement) non sponsorisé 😉

Publié dans Non classé | Tagué , , , | Laisser un commentaire

J’ai testé Five Guys sur les Champs Elysées 

Pour bien commencer l’année 2018, j’ai testé un nouveau restaurant de burgers. Pour cela, direction « Five Guys » sur les Champs-Elysées.

J’entends déjà les puristes et fans inconditionnels me lancer : « Quoi ??? Le roi du burger c’est Burger King voyons ! »

Certes il s’agit sans doute du roi du burger mais je ne fus pas transcendé par la dégustation londonnienne effectuée quelques années auparavant. En tout cas pas au point de faire la queue dans une file d’attente digne de celle qu’on pourrait voir devant un Apple Store le jour de la sortie du sacro saint iPhone.

Me voici donc face à la personne en charge de prendre ma commande. Subtilité de « Five Guys », vous choisissez les garnitures que vous souhaitez avoir dans votre burger. Pour cela, rien de plus simple ! Vous commandez une « base » de burger : hamburger, cheesburger, etc… Vous y ajouter ensuite les garnitures parmi 15 ingrédients différents. Le prix de votre burger est fixe, pas de mauvaise surprise tarifaire. 

Cette façon de composer votre met du jour vaut aussi pour les hot-dogs et sandwichs. J’ai opté pour un bacon cheeseburger et un hot-dog au boeuf.

Après avoir commandé, vous patientez vers la zone de retrait tout en regardant le personnel qui s’agite dans la cuisine ouverte. Les burgers sont faits à la chaine et j’avoue que pour un jour de grande affluence, l’attente ne fut pas si longue que cela. Les boissons sont à retirer à une fontaine, le choix est important et le gobelet assez grand. Il semble que les boissons soient à volonté.

Me voici maintenant attablé, prêt à déguster ce burger personnalisé. Il n’y a pas à dire, c’est vraiment bon. On ne dirait pas du caoutchouc, la viande est très bonne et les garnitures sont là. Je suis agréablement surpris. Le hot-dog au boeuf est vraiment très bon, nous sommes à des années lumières du hot-dof de fête foraines avec une knacki en plastique. J’ai très bien mangé, les frites auraient mériter d’être plus cuites, ça n’aurait pas fait de mal.

Je pense que je retournerai chez « Five Guys », ça me fait nettement plus envie que dans les autres chaînes de fast-food.
 

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Santa et Cie

En cette période propice à tout titrer par l’expression « de Noël », Alain Chabat n’a pas fait comme tout le monde. Son film s’appelle « Santa et Cie » et bien lui en a pris.

Je ne vais pas tergiverser des lignes durant, ce film est tout simplement bon ! J’ai adoré ! Il mêle féérie de Noël (sans la mièvrerie qui colle aux dents) et l’humour très marqué de Chabat.

On rit, on en prend plein les mirettes et on prend un plaisir non dissimulé à regarder les aventures du vrai père Noël. Le vrai ? Pourquoi ? Parce qu’il est habillé en vert, couleur d’origine avant que Coca Cola ne se l’approprie et le repeigne en rouge.

Les enfants apprécieront les décors et voir ce père Noël en chair et en os. Les plus grands aimeront aussi l’humour subtil (ou pas) le tout sans gros mots.

Un casting réussi pour une comédie de Noël agréable et drôle.

Je recommande chaudement (au cas où il neige).

Publié dans Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

l’Est Canadien en circuit Club Med

Pour découvrir le beau pays de nos cousins Canadiens, nous avons opté pour un circuit organisé afin de ne pas avoir à gérer la logistique. Après de multiples recherches, nous avons opté pour un circuit Club Med. Pourquoi ? Un groupe composé de vingt-quatre personnes maximum et le service Club Med qui ne nous a jamais déçu.

C’est donc avec un groupe de dix personnes que nous sommes partis à la découverte de ce pays.

Capture

Le transport

La compagnie aérienne désignée par le Club Med était Air Canada. Nous avons volé sur  un Boeing 777-300ER dont l’espace aux jambes était minimaliste, même pour les petits. Les plateaux repas étaient tout simplement immangeables, celui du retour était pire qu’à l’aller (ô joie !). Les hôtesses et stewards n’étaient pas très agréables. L’expérience Air Canada n’est pas une franche réussite.

Les hébergements

Comme indiqué sur la brochure, nous avons été hébergés dans des hôtels trois étoiles sauf à Québec où nous avons eu droit à un surclassement. Les hôtels étaient bons dans l’ensemble. A noter cependant que la salle de déjeuner du Confort Inn Toronto était bien trop petite et que le Lord Berri de Montréal est simplement une injure au mot hôtellerie tellement il est décati et bruyant, je garde un très mauvais souvenir de ma nuit à Montréal.

En revanche, mention particulière à l’hôtel Château Laurier de Québec : bien situé, somptueux avec un personnel agréable. Ce fut la très bonne expérience du séjour.

Concernant les petits déjeuners, c’était satisfaisant et suffisant. Quelque fois j’aurais aimé avoir le choix entre un continental ou américain…je me suis adapté.

Les restaurants

Je ne faisais clairement pas ce voyage pour les restaurants et bien m’en a pris. Nous avons mangé à notre faim et relativement varié. Le seul reproche que j’ai à faire est sur l’absence de choix entre au moins deux plats principaux.

Je n’ai pas forcément envie de manger un poisson ou une viande et j’aimerais simplement avoir le choix. D’ailleurs, lorsque nous avons eu le choix, il m’a semblé que le groupe était globalement plus enjoué.

Les activités

Notre circuit était parsemé d’activités de découverte, promenades libres, tours commentés de villes, shopping et repos. Je trouve que l’équilibre était globalement bon et je ne suis pas resté sur ma faim.

En bateau sous les chutes du Niagara, sur un bateau à regarder les baleines, côtoyer les fous de bassant sur l’île Bonaventure, la visite guidée de Québec par Margarita la passionnée, la croisière des Mille-Iles, le parc Oméga : des activités magnifiques qui resteront à jamais gravées dans ma mémoire.

Le circuit

Le rythme du circuit est soutenu au début (Toronto – Niagara – Kingston – Ottawa – Montréal) et frustrant. En effet, à par la balade guidée à pieds d’Ottawa, les autres villes furent survolées (en bus).

Dès notre arrivée à Québec, le rythme est redescendu, tout est devenu plus fluide et agréable. Nous avons savouré nos escapades sans jamais être pressés par le temps. Les trajets en bus ne furent pas un supplice malgré certaines longues distances à parcourir.

Nous avons profiter des paysages et du début des couleurs d’automne, un vrai régal visuel.

Les accompagnateurs

Je pense que nous avons été chanceux ! Hélène, la guide, et Daniel, le chauffeur, furent aux petits soins pour nous. Pour ne rien gâcher, ils sont forts sympathiques et nous avons eu à cœur de faire en sorte qu’ils fassent partie de notre groupe.

Hélène a magnifiquement partagé la passion de son pays avec nous et Daniel nous a conduit dans un confort inégalé avec son bus qui était quasiment notre maison. Quel bon moment convivial que cette dégustation de la fameuse poutine du Canada.

Je ne le répéterai jamais assez, nous avons été très chanceux de parcourir le Canada avec ces belles personnes.

Conclusion

Un circuit Club Med reste un circuit avec un planning à respecter. Cependant, il y a l’avantage du nombre de participants : vingt-quatre maximum. Nous étions dix, c’était un luxe dans un bus de soixante places. Les groupes croisés étaient toujours au moins quarante cinq alors même à vingt-quatre, ça reste le luxe.

Tout n’est pas parfait, nous avons eu redondance de plats au restaurant, notre guide a su faire le maximum pour faire varier les plats et nous contenter. Nous avons vécu un circuit très agréable dans un pays aux paysages magnifiques. Je ne regrette en aucun cas d’avoir choisi le Club Med pour cela.

Merci pour tout à Hélène et Daniel !

Le lien n’existe plus sur le site français des circuits Club Med, je vous mets donc le lien vers le site belge : http://www.circuits-clubmed.be/destinations/lest-canadien#

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Valérian et la cité des mille planètes

Lorsque l’on sort de la séance, on se dit que la promesse visuelle est tenue : le film est graphiquement beau ! Par contre il est long, trop long…Trente minutes en trop qui auraient pu être évitée en enlevant quelques séquences inutiles.

N’ayant jamais lu la BD, je ne peux pas dire si l’histoire est conforme à l’originale. En revanche, le fait est que l’histoire est vide voire fade. Les personnages n’arrivent pas à nous emporter dans leurs aventures.

Le film manque d’humour malgré la présence du méconnaissable Alain Chabat et les séquences d’action démontrent une parfaite maîtrise des effets spéciaux. Mais elles ne suffisent pas à nous immerger dans l’histoire.

Le plus dommageable reste, selon moi, le fait que l’auteur de la BD ait signé l’ambiance visuelle du Cinquième Élément. Pas d’effet « wouah » en découvrant l’univers de Valérian puisque nous l’avons déjà vécu en regardant les histoires de Leeloo Dallas « Multipass ».

Le film manque de pep’s et d’humour, l’histoire n’est pas transcendante, il est simplement beau visuellement. En fait Luc Besson s’est offert la version 2017 du Cinquième Élément grâce aux avancées technologiques apportées par Avatar.  C’est bien fait mais malheureusement vu et revu. Les acteurs n’ont pas de charisme et on s’ennuie. Les scènes avec Rihanna sont d’ailleurs anecdotiques.

Dommage…

 

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Dives Sur Mer – Résidence Port Guillaume – Pierre et Vacances, session numéro 3 !

Presque devenu un habitué des week-ends dans le coin, nous avons opté cette fois-ci pour un séjour d’une semaine. 

L’hébergement 

Nous étions dans une des petites maisons qui composent la résidence avec le bâtiment principal. Dotée d’un jardin et d’une place de parking attitrée, c’est selon moi le bon choix pour résider à Port Guillaume. 

Prévue pour six personnes je la trouve un peu petite pour ce nombre, à deux ou trois voire quatre ça ira mais les sessions douches prendront du temps avec une seule petite salle de bain. 

La situation 

Elle est idéale, entre Cabourg et Houlgate vous aurez l’embarras du choix pour vos promenades sans avoir besoin de prendre la voiture. 

Bien entendu vous pouvez utiliser votre véhicule pour explorer la Normandie, d’ailleurs Etretat est à un peu plus d’une heure. 

Mon avis 

Belle résidence au calme, idéalement située, je ne peux que recommander ce lieu de villégiature. 

Profitez de l’ambiance et des animations de Cabourg. 
Session 1 : https://leblogdeced.wordpress.com/2015/03/08/dives-sur-mer-residence-port-guillaume-pierre-et-vacances/

Session 2 : https://leblogdeced.wordpress.com/2016/03/22/dives-sur-mer-residence-port-guillaume-pierre-et-vacances-le-retour/

Publié dans Non classé | Tagué , , , | Laisser un commentaire